Morsay

Publié par Daniel | 09:47 | | 0 commentaires »

Plus j'y réfléchis et plus je pense que Morsay est le dindon de la farce. Je m'explique.
Ce gars est bas du front, un peu simplet et fait du rap sur un mode "je vous nique tous" assez stérile. J'ai bien aimé la comparaison avec Gogol 1er et sa punk attitude "no future", sauf que dans la bouche de Morsay, le no-futur s'exprime sur un mode viriliste et homophobe. Il joue le bonhomme quoi...et dans tout les sens du terme.

En réalité la culture d'un Morsay n'est pas loin de toute une série d'autres "artistes" qui des années 50 aux années 90 ont eux aussi revendiquer leur côté macho. Il est vrai que lorsqu'on est dans la merde, qu'on n'a pas grand chose a revendiquer et que l'on s'en prend plein la gueule (la violence d'Etat mais aussi la violence sociale qu'il y a a habiter dans un quartier populaire existe bien) et bien souvent on ne revendique que deux choses: là où on habite (9.3 en force) et la seule propriété qu'un individu possède réellement, son corps, en le sublimant pourquoi pas dans la violence, les sports de combats et la sexualité. Finalement on n'est plus très loin de la définition primaire du mot "prolétaire". En un mot, Morsay n'est pas différent des blousons noirs ou des punks du passé, il a l'esprit de bande et essaye d'exister comme il peut face au système (nique la police !).

Mais dans cette affaire je pense que ce n'est pas le plus grave.
Un internaute disait ici que si ça avait été un métalleux ou un rocker on aurait pas fait tant de salades...Certains intervenants ont d'ailleurs ressortis des vidéos de Trust ("police milice du capital") et il est vrai qu'il ne faudrait pas se creuser la tête très longtemps pour trouver dans Renaud une ou deux pics bien sentis sur les flics ("la France est un pays de flics, a tout les coins de rues y'en a cent, pour faire régner l'ordre public, ils assassinent impunément") ou même l'apologie des braqueurs (je conseil "rue pierre charon" du même Renaud). Bref...rien de nouveau sous le soleil de la banlieue...
Sauf que...
dans cette affaire on a l'impression que le "buzz" a enflé...Il y a d'abord cette histoire de "noélistes" puis les soupçons qui pèsent sur cette même bande de geeks tant les vidéos postées contre Morsay font assaut de mauvais goût et de rodomontades virilistes (on s'y traite de "pédé" et on s'encule plus qu'un samedi soir sur canal , hey les gars s'enculer c'est un moyen de prendre du plaisir pas une insulte ;) )
Le summum étant atteint par un gars qui visiblement en a fait une affaire personnelle, un certain vince-machin chose qui lui est totalement abruti. Et c'est là que l'affaire se corse (si j'ose dire). Car le brave gars est visiblement très politisé - proche des identitaires ? - et veut a tout prix en faire une affaire. Pour eux Morsay est un symbole, c'est l'idée qu'il aimeraient bien faire passer de la banlieue, la seule idée que leurs cerveaux peuvent avoir non seulement des immigrés mais aussi des membres des classes populaires.
Alors Vince-truc provoque Morsay -sur internet il s'entend-, pose avec ses potes et nous joue le maquisard Corse échappé dans la campagne. Le gentil petit gars (blondinet et habitant d'une zone pavillonnaire) n'hésite pas a donner dans l'interview - à un blog animé par des fascistes - et parle en veux tu, en voilà des Serbes du Kosovo -une jolie cause défendue par les fachos... En plus il se met en scène dans ses loisirs de petits bourgeois (l'hiver au ski et l'été en rando) en n'hésitant pas a provoquer le brave Morsay qui fonce dans le panneau. Bref on nous la rejoue guerre des classes et là dessus les identitaires entendent recruter.
C'est là dessus que cette affaire est intrigante: Morsay, un rappeur nullissime que personne ne connait sert donc de faire valoir a des petits bourgeois (en décapotable) déclassés qui cherchent a nous la jouer choc des civilisations...pathétique...
quelque chose me dit qu'avec cette affaire on ne va bientôt plus parler de musique...
Peut être que je me trompe...mais pour moi cette histoire m'a avant tout l'air d'un coup médiatique...de l'extrême droite et que tout ça sert le gouvernement qui sur fond de racisme, nous la joue classe dangereuse.
Morsay...salaud d'pauvre, va !